CSU

La ville de Nice compte le centre de supervision urbaine le plus moderne de France. Créé en 2010 et permettant d’exploiter aujourd’hui 1660 caméras, il réunit toutes les technologies qui peuvent être déployées par les collectivités appuyées par des logiciels de différentes générations. Ledit CSU  est composé de plusieurs entités permettant de couvrir de nombreux objectifs opérationnels (salle vidéo, salle radio, accueil téléphonique, salle de vidéo verbalisation, salle de gestion des alarmes, salle de revisionnage et d’extraction, salle de réunion/gestion de crise).

Concernant les caméras :  Plusieurs types de caméras sont implémentés en fonction des usages et des périodes de déploiement: caméras analogiques, haute définition, thermiques,  multi-objectifs...

Concernant la sécurité des transports : En juillet 2015, inauguration d’un dispositif innovant visant à sécuriser la ligne 1 du Tramway. Ce dispositif est composé de 170 caméras HD installées à l’intérieur des 28 rames du Tramway. Les images sont transmises en temps réel et en 4G au CSU. Actuellement, une expérimentation est menée afin de couvrir la totalité de la ligne en Wifi afin d’améliorer la qualité des images renvoyées au CSU et d’offrir le Wifi public aux usagers du tramway (projet 2017).

Concernant la Vidéo Surveillance Intelligente : Depuis 2011, la ville de Nice et la Métropole Nice Côte d’Azur sont à la recherche de dispositifs innovants pour assister les opérateurs à l’exploitation des informations générées par le parc de caméras installées en temps de réel et en temps différé.

Plusieurs dispositifs de VSI ont été implémentés sur le système vidéo selon 2 grandes catégories :

  • VSI de 1ère génération : Mise en mouvement automatique de la caméra (prépositions, patrouille, détection automatique de mouvement,…),

  • VSI 2ème génération : création d’alerte en temps réel en cas de détection de comportements anormaux préalablement paramétrés (intrusion, maraudage, colis suspect, attroupement, …),

  • VSI 3ème génération : création de métadonnées à partir des images enregistrées permettant d’appliquer des filtres (couleur, taille, vitesse, direction, similarités, …) à postériori.

 En complément, toutes les caméras BOSCH IP disposent aujourd’hui de l’IVA embarquée activé occasionnellement selon les besoins de l’exploitant.

 Enfin, une expérimentation de reconnaissance faciale a été menée en 2016 en vue de l’Euro 2016. Le déploiement de cette solution reste subordonnée à l’évolution de la réglementation.

Les dispositifs d’alerte complémentaires : Au lendemain des attentats de 2015, mise en œuvre d’un dispositif d’alerte couplé au système vidéo en place. L’objectif étant de protéger d’éventuelles menaces (banditisme, terroriste, …) les sites et personnels administratifs et culturels sensibles (salles de spectacles, écoles, crèches, …) et les commerces souhaitant adhérer au service « Commerce Vidéoconnecté » . A ce jour, 466 boitiers d’alertes ont été mis en service, 47 boitiers sont en cours de déploiement, 51 demandes sont en étude. Ils ont été déployés dans 51 commerces, 22 sites culturels, 99 sites administratifs recevant du public, 14 salles de spectacles, 29 établissements sportifs, 187 écoles et 61 établissements petite enfance. L’addition de l’ensemble de ces technologies et du savoir-faire des opérateurs de vidéoprotection permet d’agir efficacement sur la délinquance et de favoriser élucidation des crimes et délits (plus de 800 interpellations par an et 1000 réquisitions notamment).


 Aux termes d’une présentation d’une heure, les principaux acteurs ( agents de la DSI, Ineo, Engie… ) répondront à toutes les questions qui pourraient être posées . »

Post by Safe Smart Team

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *